Salut Ă  toi l’#ECOMmunautĂ© ! Aujourd’hui je voudrais te parler un peu de mon histoire et un peu de technique et d’idĂ©es pour crĂ©er un trĂšs gros business.

Une fois que vous avez vu la vidĂ©o cliquez ici pour rejoindre gratuitement des milliers d’entrepreneurs passionnĂ©s par les business en ligne en vous abonnant Ă  la chaĂźne YouTube !


Mon histoire

Tout commence il y a environ 7 ans, quand j’étais en Ă©cole de commerce. J’avais toujours eu cette ambition de devenir entrepreneur depuis que j’ai 12 ans.

Je disais dĂ©jĂ  Ă  mes parents que je voulais crĂ©er une entreprise. Je ne savais pas dans quel domaine mais ce qui Ă©tait certain c’est que je voulais crĂ©er quelque chose Ă  moi, un business, avoir un projet sur lequel j’allais travailler dur et mettre toute mon Ă©nergie.

Bon comme tu le vois bien maintenant depuis quelques annĂ©es, c’est dans le Ecommerce. Mais avant j’essaie toujours de trouver des idĂ©es innovantes, des entreprises qui n’existaient pas encore ou alors un produit nouveau. 

Et en fait, le E-commerce c’est venu du fait que je devais faire un dossier pour mon Ă©cole, sur une stratĂ©gie marketing Ă  mettre en place et la crĂ©ation d’une entreprise fictive.

Ça m’a Ă©normĂ©ment plu parce que c’est ce que j’aime faire. Trouver les meilleures stratĂ©gies pour les meilleurs business et mettre au point un projet de A Ă  Z. 

Et figure-toi que mon idĂ©e c’était de vendre des t-shirts. Alors je te vois sourire derriĂšre ton Ă©cran parce qu’aujourd’hui je fais du Print On Demand et techniquement je voulais en faire avant que cela existe juste pour un projet d’école ^^

Donc mon idĂ©e Ă©tait simple : c’était d’avoir une interface web ou des designers pouvaient proposer leur design. Au fur et Ă  mesure oĂč les designs recevaient des votes, les designers touchaient une commission puisque les ts-shirts Ă©taient vendus grĂące aux fournisseurs que j’avais trouvĂ©.

En effet, on Ă©tait trĂšs loin de l’automatisation d’aujourd’hui avec des Shopify, des applications et autres. Il fallait tout faire Ă  la main mais c’était vraiment une idĂ©e qui tenait la route et qui m’inspirait. 

J’étais trĂšs loin d’avoir les connaissances du Dropshipping, du Print On demand etc. 

Et finalement ce qui s’est passĂ©, c’est que j’ai commencĂ© Ă  faire des recherches et je me suis rendu compte qu’il existait dĂ©jĂ  4 ou 5 sites qui proposaient ce service aux États-Unis. 

Comme j’ai vu qu’il y avait du monde sur le projet et que ça tournait bien, j’ai fait une erreur de dĂ©butant et je me suis arrĂȘtĂ© lĂ  au lieu de continuer et de tout dĂ©foncer !

L’erreur de dĂ©butant de base ^^ Mais au moins ça m’a permis d’apprendre sur le business et l’analyse de marchĂ© pour voir ce qui fonctionne ou pas et comment l’amener en France ou le dĂ©velopper Ă  l’étranger. 

C’était un projet formateur qui m’a ouvert les yeux sur beaucoup de notions et qui font que j’en suis lĂ  aujourd’hui. 

Donc quand j’ai eu connaissance du Print On Demand, ça a vraiment fait sens chez moi. Les t-shirts ont toujours Ă©tĂ© des choses qui me passionnent et que j’affectionne donc forcĂ©ment j’ai eu une petite lumiĂšre en moi qui s’est allumĂ© et je me suis dit que c’était le chemin que je devais suivre.

L’idĂ©e de Print On Demand

Tout cette petite explication de mon parcours pour en venir Ă  l’idĂ©e que j’ai eu et que j’aimerais partager avec toi.

Pourquoi tu ne deviendrais pas fournisseur en Print On Demand ?

Je m’explique ! 

Le POD pour tout le monde c’est : je fais mes designs, je les mets sur un site et j’attends de vendre mes produits.

Pourquoi tu ne vas pas plus loin dans ta rĂ©flexion et ne te dis pas : je ne suis pas bon en design mais je connais des designers ou je vais en trouver des bons (comme celui que j’ai : Coucou Simon ^^). 

Et au lieu de ne prendre qu’un seul, tu en prends des diffĂ©rents pour proposer des collections diffĂ©rentes ! 

Du coup tu seras un fournisseur, une plateforme pour les designers qui vont proposer leurs produits.

Au lieu de le faire payer au design, tu le fais payer Ă  la commission !

Du coup si lui est Ă  jour, il doit avoir sa propre audience et donc il va communiquer pour toi pour pouvoir toucher et augmenter sa commission.

Parce que ce qu’il faut que tu comprennes c’est qu’il y a Ă©normĂ©ment de designers mais ils n’ont pas toutes les connaissances que tu as en Ecommerce.

C’est une Ă©norme opportunitĂ© pour toi ! Tu vas ĂȘtre une vraie plateforme pour eux avec diffĂ©rentes collections, diffĂ©rents styles et tu vas pouvoir targeter des gens totalement diffĂ©rents.

Tu peux aller voir le site http://www.gate11.co/ qui propose un peu le mĂȘme concept. Eux ne sont basĂ©s que sur le sport mais ils font tous les sports ! 

Donc les designers proposent leurs designs et dÚs que tu vends un de leur produit, ils touchent une commission. Mais derriÚre toi tu vas avoir une machine qui a son propre univers et de vraiment différenciant par rapport aux concurrents et au marché du Print On Demand ! 


J’espĂšre que cette petite idĂ©e t’a inspirĂ©, qu’elle t’a donnĂ© de nouvelles idĂ©es encore plus folles !

Je ne dis pas que c’est facile Ă  mettre en place mais vraiment tu peux aller loin quand tu mets la bonne stratĂ©gie en place. 

Ta marque gagnera Ă©normĂ©ment en notoriĂ©tĂ© parce qu’elle aura deux sources de clients qui viendront de toi et de ta pub et de l’audience de tes designers !

Le Ecommerce ça peut vraiment devenir un business pour toi et un vrai empire ! 

Mets tout en Ɠuvre pour y arriver et tu verras que la libertĂ© n’est pas loin 😉

Et maintenant, passe Ă  l’action ! đŸ‘đŸŒÂ 

Thomas Gio

Laisser un commentaire

Note cet article *

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

quatre × quatre =

En continuant à utiliser le site, vous acceptez l’utilisation des cookies. Plus d’informations

Les paramÚtres des cookies sur ce site sont définis sur « accepter les cookies » pour vous offrir la meilleure expérience de navigation possible. Si vous continuez à utiliser ce site sans changer vos paramÚtres de cookies ou si vous cliquez sur "Accepter" ci-dessous, vous consentez à cela.

Fermer